LOUER EN COURTE DURÉE : EST-CE RENTABLE ?

12 AVRIL 2021

Louer en courte durée : comment obtenir une bonne rentabilité ?

La location de courte durée a le vent en poupe depuis quelques années, notamment grâce à la montée en puissance de plateformes comme Airbnb.

Le choix de l’emplacement est primordial pour obtenir un excellent retour sur investissement, mais d’autres critères entrent aussi en compte.

Découvrez quels sont les avantages et les inconvénients à louer en courte durée, et que mettre en place pour dégager un maximum de rentabilité.

location courte durée

Qu’est-ce que la location de courte durée ?  

Louer en courte durée consiste à proposer un logement meublé en location pour une période courte. Cela comprend évidemment les locations saisonnières et touristiques, mais plus globalement toute mise à disposition à une clientèle de passage. Les déplacements ponctuels et professionnels ou encore les périodes de transition (déménagement ou retour d’expatriation par exemple) peuvent donc aussi entrer dans la catégorie de la location de courte durée. La durée peut s’étaler d’un jour à quelques mois.  

 

On parle aussi de location temporaire et on y oppose la location longue durée, qui se fait traditionnellement via des baux de 1 ou 3 ans, et se destine à des occupants qui veulent élire domicile dans le bien concerné.  

 

 

Louer en courte durée : avantages et inconvénients 

 

Les avantages de la location de courte durée  

Louer en courte durée présente de nombreux avantages. Le premier est évidemment la source de revenus complémentaires et l’excellente rentabilité que vous pouvez atteindre. La location temporaire, sous réserve que votre logement bénéficie d’un bon emplacement, peut se révéler très lucrative. Il est assez facile de rentabiliser l’investissement :  

  • vous fixez vous-même le montant de vos loyers ; 
  • vous pouvez proposer des prestations personnalisées pour augmenter les prix ;  
  • la recherche de clients est simple grâce aux nombreux outils numériques disponibles. Utilisez les plateformes en ligne telles que AirBnB et Abritel, les réseaux sociaux et les sites internet de petites annonces ;  
  • les risques d’impayés sont moindres, notamment en adoptant le paiement en ligne en amont.  

 

L’autre avantage de la location de courte durée est qu’elle vous permet de jouir de votre bien quand il est inoccupé ou pendant les périodes où vous souhaitez en profiter vous-même.  

 

Enfin, louer en courte durée permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Comme toutes les locations meublées, la location saisonnière est soumise au statut LMNP. Si vos recettes annuelles sont inférieures à 72 500 € HT, vous pouvez opter pour le régime micro-BIC et profiter d’un abattement automatique de 50 % sur vos revenus locatifs. 

 

Louer en courte durée présente aussi quelques inconvénients.  

Louer en courte durée présente aussi quelques inconvénients 

En premier lieu, la gestion est plus lourde :  

  • gestion fréquente des entrées et des sorties, des états des lieux, et des contrats de location ;  
  • réparations et remises en état plus régulières à cause du passage ;  
  • gestion des annonces en ligne et des plateformes.  

Si vous n’êtes pas à même de prendre en charge cette partie ou si vous n’êtes pas sur place, vous devez alors confier la gestion locative à une agence immobilière par exemple. Cette délégation engendre souvent des frais supplémentaires.  

 

Louer en courte durée vous oblige aussi au respect de plusieurs réglementations. La location d’un bien immobilier saisonnier exige une déclaration auprès de la mairie. De même, vous devez mettre à jour les informations fournies en cas de changement.  

Vous devez aussi vous charger de la collecte de la taxe de séjour demandée dans certaines localités. Il faut alors l’intégrer et le mentionner dans vos tarifs. 

 

 

Louer en courte durée : comment se lancer ?  

Pour vous assurer la meilleure rentabilité possible, voici quelques conseils à suivre pour louer en courte durée.  

 

Informez-vous  

Avant de vous lancer dans ce type d’investissement locatif, renseignez-vous sur ce placement, la fiscalité associée, vos droits et vos obligations, etc. Choisissez aussi le moyen de financement le plus adapté. Pensez également à réaliser une étude pour analyser la demande locative et l’offre locative dans les zones qui vous semble propice.  

 

Choisissez le bon emplacement 

Pour le choix de l’emplacement de votre bien, considérez deux critères essentiels : l’attractivité de l’endroit et son accessibilité. 

L’emplacement sera crucial dans la rentabilité de votre location de courte durée. Les lieux les plus rentables et les plus attractifs sont les stations balnéaires, les stations de ski et les grandes villes. D’autres lieux sont aussi intéressants comme certaines zones à la campagne qui attirent de plus en plus, ou encore les zones avec parcs d’attractions (Disneyland, etc.).  

 

En plus de la localité, le choix du quartier est également essentiel. Le logement doit être accessible. Vous devez viser des quartiers proches des commerces, des transports en commun ou des attractions (mer, parc…).  

 

Valorisez votre bien 

Pour louer en courte durée et dégager une forte rentabilité, la « publicité » est devenue indispensable. Tout d’abord, il faut que votre logement soit visible sur les plateformes en ligne, les sites de petites annonces. Ne soyez pas avare sur les moyens pour attirer les réservations.  

 

D’autre part, il doit aussi paraître attractif et bien équipé. Pour cela, les photos et la rédaction de l’annonce ne sont pas à prendre à la légère. Valorisez les aménagements, mettez en avant tout ce qui met en confiance le locataire, insistez sur le confort et les « petits plus ».  

 

Enfin, prenez le temps de répondre aux interrogations des potentiels locataires. Soignez les échanges en étant poli et courtois. C’est indispensable pour obtenir des avis positifs et de bons commentaires.  

 

Effectuez les démarches administratives 

Avant de louer en courte durée, renseignez-vous sur la législation propre à la commune où se situe votre logement. En effet, de plus en plus de municipalités encadrent cette modalité de location afin de faire face à la diminution de l’offre locative longue durée. 

Pensez aussi à déclarer votre bien, et tenez-vous informé de la réglementation et de son évolution.  

CONTACTEZ-NOUS

Remplissez ce formulaire, nous vous recontacterons dans les meilleurs délais.

Liberté Patrimoine

07.80.91.98.89

07.80.91.98.89

contact@liberte-patrimoine.com

    Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par La Boite Immo pour la gestion de la clientèle/prospects de Liberté Patrimoine. Elles sont conservées jusqu'à demande de suppression et sont destinées à Liberté Patrimoine. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Liberté Patrimoine. Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/